Jump to content

Stage MC P2 : Chirurgie colorectale (Rangueil)


Sans-Visage
 Share

Recommended Posts

Bonsoir à tous ! 

Pour la nomenclature, MC = maitrise clinique, par opposition aux stages infirmiers de début d'année.

Alors cette fois c'est MON témoignage que je vous poste mdrrr 

Juste au cas où vous auriez encore un doute, non on ne choisit pas la spé dans laquelle on fait nos stages en P2 🥳

Accrochez vous, on est partis pour du gros pavé bien lourd. Je l'ai pas relu, désolé pour les fautes ou éventuelles phrases qui ne veulent rien dire 🦝

 

--- J1

 

.Matin 

Arrivée 8:30, nous avions rdv dans une salle de l'étage d'au dessus de notre service (en hépatologie), pour un briefing de tous les P2 qui allaient faire leur stage dans les services de dig. Pas grand chose à dire là dessus, c'était essentiellement administratif (genre à qui on devrait donner les papiers de présence etc). On nous a donné nos cartes avec "NOM - Prénom - étudiant en 2e année de médecine", qu'on a tous accroché sur nos blouses. L'externe d'hépato nous dit qu'il y a une place au bloc, je dis que mon co-stagiaire qui était en retard serait surement intéressé. 

Alors petit aparté qui a son importance : je suis pas un grand fan de digestive, et je déteste la chirurgie. Autrement dit, j'appréhendais pas mal ce stage 🤪

Du coup maintenant que la raison de ma non-motivation à aller au bloc est éclaircie, continuons : je rejoins mon service avec mes deux autres co-stagiaires. On se présente aux internes (ils étaient 3 à ce moment là) et aux externes (2). Mes deux co-stagiaires vont respectivement au bloc et faire des visites, et je reste avec le troisième interne. Il me dit qu'il a essentiellement de l'administratif à faire, et que je ferais mieux d'aller au bloc, ce à quoi je lui réponds que je suis pas trop chaud. Je reste un peu avec lui, puis un autre interne, qui était de garde, revient du bloc. Je me présente, on discute tous les trois, et ils commencent à insister pour que j'aille au bloc (n.b: quand je dise insister, c'est pas contre ma volonté, je n'ai pas dit que j'aimais pas ça ou quoi, juste ils insistent sur le fait que c'est là que je verrais le plus de trucs). Je finis par accepter, et l'interne avec qui j'étais au début m'amène aux blocs, m'indique une salle, me prête une tenue. Je m'y rends, pour ce qui devait être une endoscopie (on insert une caméra, éventuellement on retire mais sans ouvrir). Après quelques minutes, les chirurgiens constatent qu'il va falloir réaliser une colectomie (ablation du colon, ici la partie gauche), et donc qu'il va falloir ouvrir: c'est une laparotomie, on incise le long de la ligne blanche. C'est là que ça dérape pour moi : en gros on utilise de gros étriers en métal pour tenir l'abdomen écarté le temps de l'opération, c'est vraiment pas beau à voir, c'est trop pour moi, je m'enfuis et je retourne dans mon service. Je retrouve mon interne, il se moque gentiment. Je reste un peu avec eux, on discute, je rencontre Eva, une autre interne en chir colorectale, puis je pars manger avec mes co-stagiaires.

 

.Après-midi

On remonte avec mes co-stagiaires. Il y a un "staff", c'est à dire une réunion avec médecins, internes, infirmiers,... où ils passent les dossiers de tous les patients du service en revue. On y assiste. Essentiellement, les patients souffrent de tumeurs. Je ne vais pas aborder les cas en détail, parce qu'on a fait que les survoler, donc je serais pas capable d'expliquer exactement chacune de leurs pathologies.

 

--- J2

 

.Matin 

J'arrive vers 9h, et je vais faire les visites avec Eva (interne) et Joao (Externe en Erasmus). Les visites commencent toujours par un staff avec les infirmiers du service, donc on se réunit dans une pièce, on passe les dossiers des patients et on note tous les nouveaux évènements (ex: tel patient a eu de la fièvre à telle heure...). 

Ensuite on attaque les visites, donc globalement c'est assez expéditif, on demande au patient comment il se sent, on envisage avec lui les prochains évènements (examens, opération, sortie,...), on reste à l'écoute du patient si il a d'autre demandes. J'ai profité de la visite pour noter toutes mes questions sur les pathologies etc, que j'ai ensuite posées quand on était un peu plus tranquilles.

On a vu une patiente très jeune (<25ans) qui a guéri d'un médulloblastome, et qui était là pour un syndrome digestif (je saurais plus dire quoi désolé). C'est toujours très touchant de voir des patients aussi jeunes qui souffrent de pathologies aussi compliquées.

Une fois les visites finies, j'ai posé mes questions, puis ils ont écrit sur le logiciel les comptes-rendus (je crois que ça a un nom mais je ne me rappelle plus) des visites. En gros on note tout : si les patients ont des selles, de la fièvre, si on a introduit/retiré un médicament,... Je regardais l'externe le faire en lui posant mes questions, puis vers la fin on a inversé les roles et il me laissait faire (en surveillant attentivement bien évidemment).

 

.Après-midi

Un des internes qui était là quand on est remontés est un interne qui fait nos TD de dissections. Il est super cool, et comme on avait pas grand chose à faire de l'aprem il nous a fait un cours ! Du coup il nous a d'abord fait dessiner un tube digestif (à 4 P2 on a à peine réussi à faire un truc potable mdrrr). Il nous a fait un topo sur les contenu des différents cadrans (hypochondre, fosse iliaque), puis des différentes pathologies qui peuvent les toucher. On est restés discuter un peu, puis on est partis. 

 

--- J3 

 

.Matin

Je suis arrivé en avance (8h) pour le "gros" staff: c'est une grosse réunion avec tous les patients de dig qui sont en attente d'opération. On voit des cas vraiment précis, spéciaux. Gros "+", c'est que pendant la présentation des dossiers, on nous montre les scanners des patients et ce qui va pas dessus. Un des médecin était super cool, malgré qu'il y a ai du monde etc, il insistait pour que la personne qui passait les dossiers prenne le temps de bien nous montrer les détails. 

Ensuite on a fait les visites. On va aborder un point qui vous sera rabâché encore et encore pendant votre P2 : la question du nombre de personnes qui rentre dans la chambre. Cette fois-ci pour les visites, on était pas juste le trinome interne externe P2; il y avait un médecin, l'interne en médecine, deux externes en médecine, un interne en pharmacie, une externe en pharmacie, une diététicienne, une cadre infirmière et une infirmière (+ un petit P2 en stage). Pour éviter de surcharger les chambres, je restais à l'extérieur avec un des deux externes en méd (car l'autre doit être présent puisqu'il prend les notes pour les rentrer ensuite dans le logiciel). C'était un peu compliqué de profiter des visites mais bon, c'est le CHU, c'est comme ça 😇

Ensuite comme d'habitude, salle des internes, je pose mes questions, et puis un interne m'a fait un cours sur les divisions de l'aorte abdominale, et m'a expliqué quelques types de chirurgies dig.

 

.Après-midi 

On a parlé avec les internes. Je suis allé avec Eva voir une patiente sortante qui était un peu tendue, elle se plaignait de ne pas avoir eu d'entrevue post-op avec le chirurgien. On a discuté avec elle, Eva a répondu à ses questions, et ça allait mieux. 

Ensuite, moment trop cool, le seul point positif d'être en chir à mes yeux : on a harcelé Eva pour qu'elle nous fasse un cours de suture et elle a accepté. On est donc descendus avec mes co-stagiaires pour voler emprunter des kits de suture aux urgences, voler emprunter des clémentines et des bananes aux cuisines, et on est remontés pour suturer. C'est vraiment sympa de faire un geste comme ça, je trouve ça ultra stylé!

 

--- J4

 

.Matin 

J'arrive assez tot, les internes étaient ok pour m'envoyer en consults sauf que le médecin qui consultait ce matin ne prenait pas d'étudiants. J'ai donc encore fait les visites avec Eva et les deux externes. Il y avait aussi un CCA (chef de clinique assistant). On a fait le tour, le CCA nous a fait un petit topo sur les cancers du pancréas. On a fini notre tour et retour en salle des internes. 

J'ai vu sur la liste un patient qui avait un rétrécissement aortique, qu'on est censé entendre au stétho. Je vais donc dans sa chambre, me présente, demande à l'ausculter, il accepte. Je l'ausculte donc au stétho et je n'entends... rien :)) Tout le monde était occupé donc j'ai pas vraiment pu leur demander de me montrer, mais du coup je sais ce qu'il me faudra travailler aux prochains stages mdrrr

Ensuite, on a eu une patiente se plaignant de douleur thoraciques dans la nuit donc on lui a fait un ECG que l'externe a interprété. Je n'ai pas eu l'interprétation finale donc je ne saurai pas dire si elle avait quelque chose ou pas.

 

.Après-midi 

J'avais mes UE de M1 donc je ne suis pas allé en stage :((

 

--- J5 

 

.Matin 

Déjà le dernier jour ! Je demande dès le matin si je pourrai faire des consultations dans la journée, et en effet le médecin de l'aprem est cool et il accepte de me prendre avec lui. Pour la matinée, je suis monté avec ma co-stagiaire et un interne faire les visites au service du dessus : Soins-intensifs et réanimation. On commence par les SI : il y avait l'interne et le CCA de chir colorectale, l'interne et la CCA d'anesth-réa, et les deux petits P2 qui suivaient. Je suis resté un peu en retrait pendant toute la visite (parce que l'autre P2 connaissait mieux l'interne avec qui on était, j'étais un peu seul mdr, mais ça m'a pas empêché d'écouter tous les cas des patients!). 

J'ai pu palper une vésicule biliaire (signe de Murphy, on palpe en hypochondre droit et on demande au patient de respirer profondément, celui-ci ressent une douleur en fin d'inspiration => c'est un signe de cholécystite).

On est ensuite passés en réa, c'est vraiment un monde à part, les patients sont endormis, monitorés de partout, avec plein d'infirmiers autours pour faire le moindre geste. Pareil, c'était super interessant!

 

.Après-midi 

Du coup après m'être perdu 3 fois au RDC, je trouve enfin le lieu des consults et je rejoins le CCA.

D'abord on a vu pas mal de consults post-op: des patients qui reviennent 6 mois, 1an, 3ans après une opération pour vérifier que tout est OK. Peu de choses à dire sur ces consults, la plupart sont sans soucis. Seulement, un patient assez âgé qui avait eu une laparotomie avait le "filet" posé (on pose une sorte de filet après l'opération pour maintenir tout en place) qui ressortait un peu par le nombril (donc risque infectieux). Cependant, ce patient souffre aussi d'un cancer du poumon, la décision était dure à prendre : réopérer pour changer le filet ou non ? Au final, comme le risque infectieux est facilement controlable, le CCA a choisi de ne pas opérer pour l'instant et de laisser le patient prioriser le reste de ses traitements. Il a également envisagé de présenter le dossier du patient à un congrès de chirurgie colorectale pour voir ce qu'en penseraient les autres professionnels. 

On a eu des consults pour la prise en charge bariatrique (obésité). C'est notamment des sleeves, où on va réduire le volume de l'estomac. On a donc des patients qui vont devoir passer par une prise en charge très large, parce que c'est un traitement qui est très lourd. Ils doivent donc faire un "check-up" général, en voyant cardiologue, pneumologue, psychologue, diététicien,... On estime qu'il faut environ 1an entre la première consultation et l'opération. Ils doivent aussi adapter leur prise alimentaire, car si on réduit le volume de l'estomac mais pas celui du bol alimentaire, on a le risque de rouvrir la cicatrice, que le bol alimentaire se déverse dans l'abdomen et entraine une péritonite.

On a aussi des consults pré-opératoires. J'ai notamment vu une patiente avec 2 hernies inguinales et une éventration. Les hernies c'est quelque chose (intestin, tissu adipeux) qui va passer à travers un orifice pré-existant (canal inguinal). L'éventration, c'est quand l'orifice n'est pas sensé exister (ex: ombilical sur la ligne blanche). Trois critères pour savoir si la hernie est étranglée (grave ++): elle est irréductible (on ne peut pas la re-rentrer), douloureuse, et non mobilisable (ne bouge pas quand le patient tousse). 

Ensuite, le CCA a du partir au bloc d'urgence. Je suis donc retourné en salle des internes, j'ai retrouvé un interne, et on est allés aux urgences pour un patient qui avait une hernie inguinale. On a vérifié si elle était étranglée: elle n'était pas douloureuse, mais ni réductible ni mobilisable, il a donc été pris comme décision d'opérer le patient.

 

 

 

 

Voilà, mon stage s'arrête ici ! 

J'espère que ce témoignage vous a plu. De mon côté, malgré une spé qui avait tout pour me déplaire à première vu, j'ai eu la chance d'être avec une équipe AU TOP, qui a su me faire vraiment apprécier énormément ce stage ! 

Je suis à votre disposition pour la moindre question ! ;)) 

 

En espérant vous avoir remotivé un peu,

Bon courage 🦝<3 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...