Jump to content

[ RECAP DES POINTS ESSENTIELS ]


splanchnocrâne

Recommended Posts

  • Ancien RM

[ Tissu Epithélial ]

 

Le tissu épithélial dérive des 3 feuillets de l'organisme 

Le tissu épithélial n'est PAS VASCULARISÉ 

Le tissu épithélial = tissu qui est constitué exclusivement de cellules étroitement juxtaposées entre elles et réparties en 1 ou plusieurs couches 
--> C'est le chorion qui lui est associé qui est vascularisé 

 

La peau, l'intestin, la prostate et le sein se régénèrent à partir de cellules souches

Le foie se régénère à partir de cellules différenciées 

 

Muqueuse = paroi qui borde une cavité en relation avec le milieu extérieur 

Muqueuse = épithélium + basale + chorion 

 

Pour le système circulatoire seulement :

  • l'épithélium qui tapisse les vsx et les cavités cardiaques = endothélium 

  • la muqueuse prend le nom d'endocarde au niveau du cœur 

  • elle prend le nom d'intima au niveau des vsx

DONC attention pour les vaisseaux l'épithélium se nomme endothelium et la paroi (épithélium + basale + chorion) prend le nom d'intima 

/!\ L'intima n'est pas un épithélium c'est la muqueuse au niveau des vsx

 

Séreuse = paroi qui recouvre une cavité qui n'est pas en relation avec le milieu extérieur 

L'épithélium d'une séreuse est appelée mésothélium 

Séreuse = mésothelium (épithélium) + basale + chorion 

3 séreuses dans l'organisme : 

  • plèvre 

  • péricarde 

  • péritoine 

 

--> L'endocarde est la muqueuse de la cavité cardiaque 

--> Le péricarde est la séreuse de la cavité cardiaque 

 

Savoir le tableau des épithélium et attention les tubes collecteurs du rein (cylindrique simple) ont un épithélium différent des tubules contournés du rein (cubique simple)

 

Différenciations membranaires :

Le plateau strié et la bordure en brosse sont tout deux des microvillosités, même différenciation mais noms différents car localisés à 2 endroits différents (plateau strié pour intestin/bordure en brosse pour rein)

 

Les microvillosités + les stéréocils → immobiles 

Les cils vibratiles sont eux mobiles 

 

Au niveau des cils 

  • pour le cinetosome on parle de lames rayonnantes 

  • pour le cil proprement dit on parle de fibres rayonnantes 

 

Pour les liens avec le TC, 

  • les hemi desmosomes contiennent des FI de cytokeratine 

  • les contact focaux des microfilaments d'actine 

 

Pour les épithélium glandulaires :

ne pas confondre portion sécrétrice et canal excréteur 

Connaitre les différences entre glandes muqueuse et séreuse 

Se rappeler que l'épithélium gastrique possède un mucus neutre 

Pour la glande parotide → exocrine-acineuse-composée-mérocrine-séreuse 

 

Bon courage à vous, croyez en vous :tat:

Big bisouuus 💜

Link to comment
Share on other sites

  • Ancien RM

[ Tissu Osseux - Ossification ]

 

Salut à vous,

On a constaté que l'ossification est un chapitre qui suscite pas mal de questions chez les étudiants, c'est pourquoi ce post va être consacré au tissu osseux.

Avant tout, je précise que si j'aborde des points qui ne figurent pas dans votre cours ou dont l'enseignante n'a pas parlé il n'est pas utile de les apprendre par cœur. Il s'agit d'un récapitulatif qui ne fait pas foi pour l'examen, le seul support valide étant le cours et les enregistrements du cours donné en amphithéâtre. Sur ce, allons y pour le récap :

Tout d'abord, il faut savoir que tous les os n'ont pas le même processus d'ossification. On décrit une ossification précédée d'un modèle cartilagineux (os longs par exemple) et une ossification précédée d'un modèle conjonctif = os de membrane (os plats essentiellement).

Ossification issue d'un modèle cartilagineux : Initialement, le squelette du fœtus est formé de cartilage hyalin, qui est un cartilage à la fois rigide et déformable que l'on retrouve chez l'adulte par exemple au niveau des disques trachéaux. On a donc initialement un tissu formé par les chondrocytes, chacun entouré par son chondroplaste (cf cours Tissu Cartilagineux).

Aux alentours du 2° mois de vie IU, on remarque le début de l'ossification diaphysaire :

 

Etape 1 : hypertrophie des chondrocytes

Etape 2 : sécrétion par les chondrocytes hypertrophiques de phosphatase alcaline(=PA) et de VEGF(=Vasculo-endothelial growth factor). La PA a pour effet de calcifier le cartilage et le VEGF stimule l'apparition de bourgeons conjonctivo-vasculaires au sein du cartilage calcifié.

On observe ensuite une mort du chondrocyte, laissant le chondroplaste vide.

Etape 3 : Les bourgeons conjonctivo-vasculaires permettent l'arrivée par le sang d'ostéoblastes et d'ostéoclastes. Les ostéoclastes rongent la paroi des chondroplastes vides afin de les relier, et ainsi créer un réseau de chondroplastes qui forment une chambre au sein de la diaphyse : c'est la future cavité médullaire, qui accueillera la moelle osseuse hématopoïétique.

Dans un même temps, des ostéoblastes pénètrent dans la cavité nouvellement formée et se fixent sur la paroi, sécrétant de la substance pré-osseuse qui deviendra ensuite matrice ostéoïde, vers l'extérieur de la cavité, permettant ainsi une croissance en largeur de l'os : c'est une ossification centrifuge.

C'est ce qu'on appelle la CROISSANCE ENCHONDRALE, car elle a lieu au sein du cartilage diaphysaire.

 

Parallèlement à cela, on observe une ossification périostique :

Cette ossification se fera de la périphérie vers le centre de l'os : c'est ce que l'on appelle une ossification centripète.

Le processus d'ossification est semblable à la croissance enchondrale, avec un rôle moindre des ostéoclastes qui n'ont ici pas à créer une cavité médullaire. On observe la création d'une virole osseuse au milieu de la longueur de la diaphyse, virole qui s'étendra jusqu'à la métaphyse, laissant l'épiphyse dépourvue de périoste afin d'assurer une bonne congruence articulaire.

 

On retrouve également un noyau d'ossification dans l'épiphyse. Comme on l'a vu, il n'y a pas de périoste à ce niveau-là de l'os. On observera donc une ossification de type enchondral dans l'épiphyse. Le mécanisme est exactement le même que l'ossification enchondrale de la diaphyse. 

On se trouve donc avec deux front d'ossification séparés par du cartilage au niveau de la métaphyse : c'est le cartilage d'accroissement, qui permet la croissance des membres de l'individu. A ce niveau-là, on observe une division et maturation rapide des chondrocytes, qui subiront petit à petit le processus d'ossification décrit précédemment. Lorsque l'on est jeune, les divisions chondrocytaires sont plus rapides que l'ossification : c'est la croissance. Une fois que l'ossification est plus rapide que la division, la croissance se termine et on a donc plus aucun cartilage de croissance : on ne peut plus grandir (#tristesse).

 

Jusqu'ici, on a décrit une ossification qui aboutit à de l'os primaire, os immature. C'est la période des PREMIERS STADES.

Rappel : l'os primaire est un os qui possède les mêmes éléments que l'os secondaire, mais une structure très différente : étant donné que le foetus n'est pas soumis à la gravité, les fibres de collagène du tissu osseux ne sont pas orientées et sont peu minéralisées. C'est de l'os dit "non-lamellaire". Chez l'adulte, on retrouve ce type d'os dans des situations pathologiques uniquement (suite à une fracture, cancers de l'os : ostéosarcomes ...).

 

Ce tissu osseux primaire sera remplacé par de l'os lamellaire après la naissance.

 

Le tissu osseux secondaire est constitué de systèmes de Havers (=ostéones), mis en place grâce au remodelage permis par les ostéoclastes notamment. Les ostéones sont des cylindres de 1cm de haut pour 1mm de large au niveau de la diaphyse qui contiennent un vaisseau : le canal de Havers. Ces ostéons sont reliés entre eux par des canaux horizontaux : les canaux de Volkmann. On retrouve cette disposition dans l'os spongieux également, mais les dimensions ne sont pas les mêmes afin de respecter la structures en travées osseuses.

On décrit des systèmes de Havers complets : on trouve des cercles entiers ; et des systèmes incomplets : des cercles incomplets par l'action des ostéoclastes.

 

Les os dits "courts" subiront une ossification enchondrale.

Les os dits "plats" sont constitués d'os spongieux en leur centre et de périoste en périphérie, séparés par une table d'os compact.

 

Pour finir, voila deux excellentes vidéos qui ont été proposées par des anciens du TAT (😍) et qui pourront surement vous aider si vous préférez avoir un support visuel et auditif  :

 

Vidéo 1

Vidéo 2

 

Voila pour le récap du T.O, hésitez pas à poser des questions si des points ne sont pas clairs. Un pavé moins aéré que celui sur le TE ( @splanchnocrâne vous a mis bien) mais j'espère qu'il sera utile à si vous aviez encore des zones de flou sur ce sujet. Je rappelle que seuls les cours des professeurs font foi pour l'examen. Bon courage 😉 💜

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 4 weeks later...
  • Ancien RM

[ Tissu Nerveux ]

 

/!\ Toute la leçon est à connaître, on vous aide ici à structurer le cours et vous donner des pistes.
 

  A. Origine du tissu nerveux

  • SNC : composée de SG et de SB
  • SNP : composée de SB

  B. Névroglie = ensemble des cellules gliales → soutien/protection/réparation/métabolique/sécrétion 

 

 1. Névroglie centrale 

      a.Épendymocytes 

Couche interne de l'épithélium bordant le tube neural, synthèse du LCR

 

      b. Astrocytes

Cellules les + volumineuses, gliofilaments, grains de glycogène (rôle métabolique)

Pied péri-vasculaire + limitante gliale

  • astrocytes protoplasmique : prolongements épais
  • astrocytes fibreux : prolongements fins et long

      c. Cellules gliales NG2+

Progéniteurs des oligodendrocytes (+ cellules gliales spécifiques)

 

      d. Oligodendrocytes

Les + nombreux 

Myélinisation des axones du SNC (+ autres rôle moins connus)

  • ligne dense MAJEURE : accolement des 2 feuillets externes
  • ligne dense MINEURE : accolement des 2 feuillets internes

/!\ myéline au niveau des internodes, amyélinique au niveau des noeuds de Ranvier → conduction saltatoire 

 

      e. cellules microgliales ou microgliocytes 

Famille des macrophages, monocytes → rôle immunitaire (phagocytose, présentation Ag, sécrétion cytokines…..)

 

    2. Névroglie périphérique

      a. gliocytes ganglionnaires ou cellules satellites des ganglions spinaux

 

       b. cellules de schwann ou neurolemmocytes

cellules de Schwann dans SNP 

  • simple gaine de Schwann : 1 cellule peut envelopper plusieurs axones
  • gaine de myéline : enroulement autour d’un seul axone (gaine de Schwann + gaine de Henlé)

Incisures de Schmidt-Lantermann : accumulation de cytoplasme au niveau des noeuds de Ranvier

 

  C. Neurones

Cellules post-mitotiques (ne se divisent pas)

2 parties : le corps cellulaire (réception, intégration, traitement) + l’axone (propagation influx nerveux)
 

   1. Classification des neurones

→ penser au schéma du poly du professeur Cussac

      a. corps cellulaires

      b. dendrites → réception

      c. axone → transport 

  • Transport antérograde rapide : kinésines
  • Transport antérograde lent  
  • Transport rétrograde : dynéines

 

   2. Synapses

      a. élément pré-synaptique : canaux calciques voltage dep

      b. fente synaptique : 20-50nm 

      c. élément post-synaptique : récepteur ionotropes et RCPG → excitation/inhibition

Notion de seuil → loi du tout ou rien 

 

  D.Anatomie du SNC

 

   1. Méninges

  • Dure mère : feuillet externe et interne
  • Arachnoïde (espace sous arachnoïdien)
  • Pie-mère

   2. LCR

Sécrété par les plexus choroïdes et réabsorbé par les villosités arachnoïdiennes 

/!\ composition du sang différente avec moins de K+, Ca2+, HCO3-, glucose et plus de H+

 

   3. Barrière Hémato-encéphalique : passage sélectif 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...