Jump to content

Les QCM d'annales déja corrigés sur tutoweb


marine09
 Share

Recommended Posts

Coucou les PACES !

Dans le soucis que vous ne passiez pas 3h à chercher si la question a déjà été posée, ou 2 jours à attendre une réponse, je vous mets ici tous les QCM d'annales qui ont déjà été corrigés sur tutoweb.

Bien entendu je conçois que ces réponses puissent ne pas vous convenir, dans ce cas là postez normalement.

J'essaierais de mettre à jour régulièrement !

 

 

ELEMENTS PHYSIQUES DE LA MATIERE

 

QCM 1 2011

"Pour un gaz dissous dans un liquide, la loi de Henry peut s'exprimer par la relation homogène suivante Vi= Si * Pi où Vi est le volume de gaz i dissous par unité de volume de liquide sous une pression partielle Pi, et Si est le coefficient de solubilité du gaz i dans le liquide. A l'aide de l'analyse dimensionnelle, il apparaît que, dans cette relation :

 

D. La dimension de Si est M-1.L.T ² "

 

correction

 

Le contraire de la dimension de la pression est M-1.L.T² , puisque 1/ T-²= T²

 

QCM 2 du sujet de janvier 2012

 Soit la formule homogène suivante : F = Klambda * phi exprimant la valeur du flux lumineux F en lumen pour un rayonnement monochromatique de longueur d'onde lambda, dans laquelle phi est le flux énergétique et Klambda est le facteur de visibilité spectral.

Avec la notation :[J] dimension de l'intensité lunimeuse, [L] dimension d'une longueur, [M] dimension d'une masse et [T] dimension d'un temps, et sachant que le lumen est homogène à la candela et que le watt correspond à 1 joule par seconde, il est exact que :

 

A. [F]=[J]

B. [phi]=[L].[J]

C. Le rapport F/phi correspond à un nombre sans dimension

D. La valeur du flux lumineux s'exprime en joule par seconde

E. [Klambda] =[J].[M]-1.[L]-1.[T]-3

 

Correction

 

A. On te dit que F s'exprime en lumen et à la fin que le lumen est homogène à la candela. Or tu sais grâce à ton cours d'optique que l'intensité lumineuse s'exprime en candela. Donc [F] = [J].

Item vrai.

B. [phi] = [F] / [Klambda], donc pour que ce soit vrai il faudrait que [Klambda] = [L]-1 ce qui n'est pas le cas (on le verra dans la E)

Item faux.

C. F est un flux lumineux et phi un flux énergétique, le rapport ne peut pas être sans dimension.

Item faux.

D. C'est le flux énergétique qui s'exprime en joule par seconde.

Item faux.

E. [Klambda] = [F] / [phi]

[F] = [J] d'après l'item A

[phi] est homogène à une puissance donc [phi] = [M].[L]2.[T]-3

Donc [Klambda] = [J].[M]-1.[L]-2.[T]3

Item faux.

 

QCM 3 2012

Soit, à Toulouse, un récipient clos de 10 litres contenant un mélange gazeux O2 (10%), N2 (80%), CO2 (10%). La masse d'O2 présente est de 32 g. Avec les masses moléculaires suivantes :  O= 32 g, N2 = 28 g, CO2 = 46 g, il apparaît que :
 

A. Ce mélange contient 46 g de CO2.

B. La pression totale théorique du mélange est de 22,4 atm.

C. La pression partielle théorique de N2 est de 17,92 atm.

D. La différence de pression avec l'extérieur est de l'ordre de 23,4 atm.

E. La pression totale mesurable supérieure à la pression totale théorique calculée.

 

correction

 

On a m(O2) = 32 g d'où n(O2) = m / M = 32/32 = 1 mol. On fait ça pour savoir combien de molécules de gaz on a au total. On nous dit que l'O2 représente 10% de notre mélange gazeux. Or on en a 1 mole donc au total notre mélange gazeux contient 10 moles de gaz.

 

A. Le CO2 représente aussi 10% donc il y en a aussi 1 mole. Donc on a m(CO2) = n x M = 1 x 46 = 46 grammes de CO2 --> Vrai.

 

B. Quand on utilise la loi des gaz parfaits, on peut dire que 1 mole de gaz parfait dans un volume de 1L exerce une pression de 22,4 atm. Or on a 10 moles de gaz parfait dans un volume de 10L --> ils exercent donc une pression de 22,4 atm. Donc la pression totale théorique du mélange est de 22,4 atm --> Vrai.

 

C. On sait que le N2 occupe 80% de notre mélange gazeux. Or au total, il exerce une pression de 22,4 atm. Donc la pression partielle du N2 est de : 80/100 * 22,4 = 17,92 atm --> Vrai.

 

D. On nous dit qu'on est à Toulouse (oui, ça ne sert pas à rien ! ) donc on a une pression atmosphérique de 1 atm. Or le mélange gazeux exerce une pression totale de 22,4 atm, donc la différence avec l'extérieur est de l'ordre de 22,4 atm - 1 atm = 21,4 atm --> Faux.

 

E. Faux

 

 

RI

 

QCM 5 2009

Un générateur de Technétium-99m contenant du Molbydène-99 est couramment utilisé dans les services d'imagerie nucléaire. On sait que le T1/2 du Molbydène-99 est de 66h ; et que le T1/2 du Tc-99m est de 6h.

 

B- dans le générateur à l'équilibre, toutes les 6h, l'activité du Tc-99m décroît d'un facteur compris entre 0.89 et 0.91

C- dans le générateur à l'équilibre, toutes les 6 heures, l'activité du Tc-99m décroît d'un facteur compris entre 0.92 et 0.94

 

correction

 

Alors tout d'abord dans l'énoncé ou au début du sujet, il doit normalement y avoir l'approximation : e-epsilon = 1 - epsilon quand epsilon tend vers 0.

 

Tu utilises la formule : A(t) = A0 x e-lambda*t

 

Le générateur est à l'équilibre donc la période du 99mTc vaut 66h

Tu sais que lambda = ln2/t1/2 = 0,693/66 ici.

 

Donc tu remplaces : e-lambda*t = e-0,693*6/66

6/66 = 1/11

0,693/11 = 0,063

 

Juste une remarque : 0,693 est facilement divisible par 11, je connais pas exactement toutes les règles mais tu vois que le 9 au milieu est la somme de 6 et de 3 (ces petites choses sont importantes à savoir pour aller vite avec les calculs, et une fois que tu l'as vu tu l'oublies pas en général)

 

Ensuite tu utilises l'approximation : e-0,063 = 1 - 0,063 = 0,937

Donc A(6h) = A0 x 0,937

Et 0,937 est compris entre 0,92 et 0,94 

 

QCM 8 2009

Un homme de 70 kg contient 5 10-4 de potassium 40. Le 40K (lambda = 1,7 10-17 s-1) se transforme, tantôt par émission bêta moins pure (~89%), tantôt par émission bêta plus (<0,01%) ou capture électronique (~11%) avec émission de photons gamma de 1,46 MeV. On donne les masses atomiques suivantes : 4019K : 39,96400 u.m.a, calcium-40 (4020Ca) : 39,96259 u.m.a et argon-40 (4018Ar) : 39,96238 u.m.a. Il apparaît que : 

 

A. Un atome de 40K peut se transformer en 40Ar par émission bêta plus (V)

B. Un atome de 40K peut se transformer en 40Ca par émission bêta plus (F)

C. Un atome de 40K peut se transformer en 40Ca par capture électronique (F)

D. La radioactivité interne de cet homme due au 40K est proche de 8,5 10-21 Bq (F)

E. La radioactivité interne de cet homme due au 40K est proche de 5100 Bq (V)

 

Correction

 

A=-dN/dt= (n*Na-n*Na*exp(-lambda*dt)) /dt = n*Na*(1-exp(-lambda*dt))/dt

dt=1s (car A est exprimé en Bq=désintégration.s-1) et exp(-epsilon)=1-epsilon quand epsilon est petit

donc A = n*Na*lambda = 5*10-4*6*1023*1.7*10-17 = 5100

 

attention à ce que lambda soit exprimé en s-1 si A est demandé en Bq. (sinon faite les conversion adéquates)

 

QCM 7 2009

correction

Alors, dans un détecteur à gaz en régime chambre d'ionisation, la charge électrique collectée est proportionnelle à l'énergie totale absorbée et non à la tension.

Tu peux aussi voir que c'est faut en regardant les courbes caractéristiques des détecteurs à gaz. Pour la chambre d'ionisation, la charge collectée n'augmente pas même si on augmente la tension : il y a un plateau. Ce n'est donc pas proportionnel.

http://biochimej.univ-angers.fr/Page2/COURS/5RayonIONISANT/Cours6/2Figures/3RegimeDETECTION.png

 

 

QCM 9 2009

Correction

Alors, déjà quand tu as un énoncé comme ça, tu commences par écrire tes équations de réactions.

"le potassium se transforme par beta - pure" => 1940K → e- + 2040Ca

"soit par émission beta +" => 1940K → e+ + 1840Ar

"soit par CE" => 1940K + e- → 1840Ar 

 

A partir de là, tu calcules tes énergies maximales : 

- pour beta - (émission d'électrons négatifs) : Δmc² = (MK - MCa) * 931.5 = (39.96400 - 39.96259) * 931.5 = 1.313415 MeV ~ 1.3MeV

     → A faux, B vrai

- pour beta + (émission d'électrons positifs ) : Δmc² = [(MK - MAr) * 931.5] - 1.022 = [ (39.96400 - 39.96238) * 931.5 ] - 1.022 = 1.509 - 1.022 = 0.487 MeV

    → C faux

- calcul de l'énergie moyenne : Emoy = Emax * 0.4 = 0.487 * 0.4 = 0.1948 ~ 0.2 MeV

    → D vrai

Pour la E : à retenir par cœur : l'énergie des photons créés par l'annihilation du positon est de 0.511 MeV ! Donc E faux

 

 

QCM 5 2010

correction

A)  Faux, à l’équilibre l’activité est pratiquement égale mais pas exactement.

 

  Faux, à l’équilibre le nombre d’atome est proportionnel à la période (NP/NFfp=Tp/Tf)

 

 

C)   Faux  At = Ae-λA= Ae-0 ,693 x 3,3/66  = Ae-0,0345

At/A= e-0,03465 = 1-0,03465 = 0 ,96535

 

D)  Faux

 

E)   Vrai facteur compris entre 0,96 et 0,98.

 

 QCM 6 de 2010.

Compte tenu du schéma de désintégration du 99Mo donné précédemment et compte tenu du fait que l'énergie de liaison de la couche K du 99mTc est de 20 Kev, concernant les électrons émis par conversion interne sur la couche K du 99mTc,il apparaît que :

 

A. L'énergie cinétique initiale maximale des ces électrons est 0.140 Mev.

B. L'énergie cinétique initiale moyenne de ces électrons est proche de 0.040 Mev.

C. Le parcours moyen de ces électrons dans l'eau est proche de 0.013 cm

D. Le parcours moyen de ces électrons dans l'eau est proche de 0.060 cm

E. Le parcours maximal de ces électrons dans l'eau est proche de 0.9mm

 

correction

 

Alors, sur ton schéma de désintégration tu vois que la différence énergétique (ΔE) entre le Tc excité et le Tc à l'état fondamental est de 140 keV.

Or dans les conversions internes, E= ΔE – E(ici EL = 20 keV)

Donc : E= 140 – 20 = 120 keV => A et B Faux

 

A partir de là, tu n'as plus qu'à calculer tes parcours moyen et maximal 

 

Alors : Rmoy = E (Mev) / 2ρ

avec E = 120 keV = 0,120 Mev et ρ = 1 pour l'eau : Rmoy = 0,120 / 2 = 0,060 cm => C Faux et D Vrai

 

Rmax = 1,5 Rmoy = 0,060 * 1,5 = 0,090 cm soit 0,9 mm => E Vrai

 

Alors, surtout dans ces calculs fait attention aux unités !

 

QCM 7 2010

Soit la réaction de fusion nucléaire suivante : 21H + 32He -> 42He + 11H. Il s'agit d'une fusion pure, c'est à dire sans émission gamma associée. Les énergies de liaison totale des noyaux intervenant dans la réaction étant les suivantes :

EL(21H)=2,2 MeV, EL(32He)=7,7 MeV, EL(42He)=28,2 MeV, il apparaît que:

 

A. Lors de cette réaction, l'énergie moyenne libérée par nucléon est égale à 3,66 Mev

B. L'énergie cinétique de la particule alpha émise est égale à 3,66 MeV

C. L'énergie cinétique de la particule alpha émise est égale à 14,64 MeV

D. L'énergie cinétique du proton émis est égale à 3,66 MeV

E. L'énergie cinétique du proton émis est égale à 14,64 Me

 

correction

 

Dans le poly p24 (si la numérotation n'a pas changé) tu as la formule Ecalpha = Mx' / (Mx' + Malpha) x Ed

 

Ed est l'énergie disponible = 28,2 - (2,2 + 7,7 ) = 18,3 MeV

 

Mx' / (Mx' + Malpha)  = mp / (3 mp + 2mn)

 

en admettant que m= mon a Mx' / (Mx' + Malpha) = 1 / 5

 

d'où Ecalpha = 18,3 x 1/5 = 3,66 MeV

 

Ex' = Ed - Ealpha = 18,3 - 3,66 = 14,34 MeV

 

Elibérée par nucléon = Ed / nb de nucléons = 18,2 / 5 = 3,66 MeV

 

QCM 7 2011

Au début on me dit  Le Fluor ( A=18 , Z=9) est un radioélément émetteur d'électrons dont le sprectre d'énergie cinétique initiale est donné sur le diagramme ( spectre B+ du Fluor ). A l'instant t=0 , on dispose d'une source supposée ponctuelle de 1000 MBq de fluor. A t=55 min , il reste 707 MBq ( on donne racine carré de 50 = 0.707) 

 

A. La période du Fluor est égale à 27.5 min

B. A l'instant t=10min , il reste environ 887 MBq de fluor

C. A l'instant t=10 min, il reste environ 937 MBq de fluor

D. A l'instant t=18h et 20 min , il reste environ 1 MBq de fluor

E. A l'instant t=18h et 20 min, il reste environ 4 MBq de fluor

 

correction

 

Comme il reste 707MBq au bout de 55min et on te dit racine de 50 = 0.707 donc tu déduis que la période est 110min A faux

De là, tu utilises la formule At=Ao x e-λt  avec λ = 0.693/T

Pour B&C : At = 1000 x e-0.693/110 x 10 = 1000 x e-0.063 et dans la formulaire normalement il y a marqué que c'est à peu près égal à 0.937 donc At = 937 MBq

Pour D&E : (18h et 20 min = 1100 min) At = 1000 x e-0.693/110 x 1100 = 1000 x e-6.93 et e-6.93 est à peu près égal à 0.001 donc At = 1 MBq

 

A(t)=A0 exp(-lambda*t)

lambda=ln(2)/t1/2

ici A(t)=0.707*A0

donc 0.707= exp (-lambda*t)

(1/2)1/2 = exp (-lambda * t) (pour rappel la racine d'un nombre peut se noter puissance 1/2)

ln((1/2)1/2) = - lambda * t

1/2 ln(1/2) = - lambda * t

1/2 (ln(1) - ln(2)) = -lambda * t

1/2 (ln(2)) = lambda * t

1/2 (ln(2)) = (ln(2)/t1/2) * t

t1/2= 2*t

 il y a une astuce !

En fait, il faut savoir que qu'a une demi période il reste 70,7% des 1000MBq... Car la racine carré de 0,5 c'est 0,707. C'est une astuce utile !

Donc tu en déduis que la période du fluor est 2 fois 55min, soit 110 minutes

 

QCM 10 2012

 A propos de la fabrication de radioéléments artificiels utilisés pour l’imagerie nucléaire :

A.    Le 42 Mo 99 peut être obtenu par une réaction nucléaire de type (gamma, n) sur du 42 Mo 98

B.     Le 42 Mo 99 peut être obtenu par une réaction nucléaire de type (n, gamma ) sur du 42 Mo 98

 

correction A B

 

A) cela est faux car le nombre de masse n'est pas conservé (98 + 0 n'est pas = à 99 + 1

B) cela est vrai car le nombre de masse est conservé (98+1=99+0) et que le nombre de charges est aussi conservé (42+0=42+0).

 

QCM 3 2014

correction

 

2,8 * 5 * 10-3 = 2.8 * 0,5 * 10-2 = 1,4 * 10-2 = 0.014 osm/L

 

d'où l'osmolarité totale = 0,1 + 0,114 = 0,114 osl/L = 114 * 10-3 osm/L

 

étape par étape ça donne ça :

 

molarité du glucose = 18/180 = 0,1 mol/L

molarité Na2SO4 = 0,71/142 = 0,5*10-2mol/L

i = 1 + 0,9(3-1) = 2,8

 

osmolarité glucose = 0,1 osm/L

osmolarité  Na2SO4 = i * molarité Na2SO4 = 0,5 * 10-2* 2,8 = 1,4 * 10-2 = 0,014 osm/L

 

osmolarité totale = 0,1 + 0,014 = 0,114 osm/L = 114 * 10-3 osm/L

 

 

QCM 8 2013

 A- l'activité du tritium dans le flacon peut etre considérée comme négligeable par rapport à l'activité initiale.

B- il reste encore 9 MBq de tritium

C- il reste encore 4.5 MBq de tritium

D- il faudra attendre encore 120 ans de plus pour que l'activité soit égale à environ 1/1000ème de l'activité initiale

E- il faudra attendre encore 84 ans de plus pour que l'activité soit égale à environ 1/1000ème de l'activité initiale

 

correction

 

l'activité est donnée par A = λ*N

Ton activité diminue donc avec N

 

Avec lambda, tu peux calculer la periode T (T  = ln(2) / λ), durée au bout de laquelle N est divisé par 2

(résolution d'exo =>)

T=12

En faisant 2013 - 1977, tu trouves 36

C'est 3 x 12 , donc le nombre N vaut 1/8 (8=2³) de l'initiale, donc A a eté divisé par 8 (donc l'activité vaut 36/4x2 = 9/2 = 4.5)

 

Pour les deux item de la fin, il faut aller jusqu'a 2^10, soit au total 120 ans (12x 10, c'est a dire 12 fois la puissance cherchée), donc attendre encore 120-36 ans = 84 ans (=>E)

 

QCM 9 2013

 Une source de photons incidents monoénergetiques est placée face à un écran d'épaisseur 0.1mm. 70,7% des photons incidents traversent l'écran :

 

D) La CDA de ce matériau à l'energie considérée est égale à 0,2 mm

E) 0,1% des photons incidents traversent un écran du même matériau d'épaisseur 2mm

 

correction

 

tu as calculé ta CDA au préalable et tu as trouvé qu'elle était de 8,2 cm dans l'eau. donc pour la traversée de 4,1 cm d'eau (8,2/2=4,1), le faisceau de photons sera deux fois moins atténué car c'est deux fois moins épais que la CDA. Donc le pourcentage de faisceau traversant cette épaisseur sera de la racine carrée de 50% (c'est-à-dire la racine carrée de 0,5 = 0,707), donc il te reste 70% du faisceau. Ensuite l'item E c'est pour ceux qui se sont trompés dans le calcul de la CDA, ainsi quand tu trouves la bonne valeur tu vois tout de suite que c'est faux. 

 

 

OPTIQUE

 

Jetez un coup d'oeil là => https://drive.google...R1U&usp=sharing Le RM de rangueil est un amour qui a corrigé tout plein d'anales =)

QCM 24 PURPAN 2011

Problème de spectroscopie: on veut doser un soluté A dans une solution S constituée d'un solvant transparente et du soluté A. On dispose d'une solution étalon E de concentration en A égale à 20 mmol/L dont la transmittance est de 10%

En utilisant le même dispositif expérimental la transmittance de S est de 1,78 %

 

A- La DO de la solution E est de 10

B- La transmittance de la solution S est de 10^-1,75

C- La DO de la solution S est de 1,78

D- Une solution de A à 10 mmol/L aurait une transmittance de 31,6 %

E- La concentration de A dans la solutionS est de 35 mmol/L

 

correction

 

A) DO de la solution E = -log (transmittance) = -log (10 / 100) = -log (0,1) = 1

 

B )  DO de la solution S = -log transmittance de la solution S = -log (1,78/100) = -log (1,78) + log (100)

D'après les données de l'énoncé : 10^1/4 = 1,78 

donc DO = -log (10^1/4) +log (10^2) = -0,25 + 2 = 1,75

donc transmittance de la solution S = 10^-DO = 10^-1,75

 

C) d'après la B : faux

 

D) D'après l'énoncé : quand C=20 mmol.L la DO est égale à 1 (cf question A)

or on sait que C et DO sont proportionnels donc si C est divisée par 2 (10 mmol.L) alors DO est divisée par 2 donc DO = 0,5

et comme transmittance = 10^-DO = 10^-0,5 = 10^-1 fois 10^0,5 = 0,1 fois 3,16 (énoncé) = 0,316 = 31,6 %

 

E) quand C = 20 mM => DO = 1

or DO de la solution S est 1,75 donc avec un produit en croix : C de A = DO de A multiplié par C de E / DO de E = 1,75 fois 20 /1 = 35 mM

 

 

QCM 23 RANGUEIL 2011

Problème de photométrie: une lampe à incandesence considérée comme une source isotrope d'une intensité de 100 cd est placée à 2m au dessus d'une écran de 20 cm sur 20 cm, tourné vers la source, blanc, rediffusant intégraleent la lumière reçue de façon orthotrope.

 

A- la lampe émet 400pi lm

B- au niveau de l'écran l'éclairement est de 50 lx

C- le flux lumineux atteignant l'écran est de 1 lm

D- l'émittance de l'écran esr de 50 lx

E- la luminance de l'écran est proche de 8 cd/m²

 

correction

 

A) F(lm) = 4pi * I(Cd) =4pi *100 = 400pi lm

F(lm) = I x Ω = I (cd) * Ω(sr)

Ω c'est l'unité surfacique en sr, ici de 4pi sr car la source émet dans toutes les directions de l'espace.

 

On a donc bien : F(lm) = I * Ω = 100 cd * 4pi sr = 400 pi lm.

 

B ) E (lx) = I (Cd) / d^2 = 100/4 = 25 lx

 

C) F (lm) = E(lx) fois Surface de l'objet = 25 * 4*10^-2 = 1 lm

 

D) Em (émittance)  = éclairement = 25 lx car dans l'énoncé on te dit que l'écran rediffuse intégralement la lumière reçue

 

E) comme c'est une source orthotrope : L (Cd/m^2) = Em (lx) / pi = 25/ pi = environ : 24 /3 = 8

 

QCM 25 RANGUEIL 2011

Dans des conditions expérimentales qui permettent de ne pas se préoccuper de la DO du solvant, on veut mesurer la concentration d'une solution S contenant deux solutés A et B dont on possède deux solutions étalons :

 

               Soluté A (à 15mmol/L) : - DO à 589nm = 0.2

                                                      - DO à 420nm = 1

 

               Soluté B (à 15mmol/L) : - DO à 589nm = 0.6

                                                       - DO à 420nm = 0.3

 

               Solution S : -DO à 589nm = 0.6

                                  - DO à 420nm = 2.1

 

A. Il est impossible de déterminer les concentrations des solutés de S grâce aux données du problème (je pense que c'est faux bien que je n'arrive pas à faire la suite ^^)

B. La concentration en A dans S est de 3mmol/L

C. La concentration en B dans S est de 5mmol/L

D. Le soluté B contribue pour 2/3 à la DO de S à 589nm

E. Si dans S on fait précipiter le soluté B de sorte qu'il n'ait plus aucune action optique, la densité optique à 420nm devient égale à 2.

 

correction

 

La A est bien sûr fausse.

pour résoudre la B et la C, résoud un système à deux équations: avec X=concentration de A dans S et Y= concentration de B dans S

0.2*X+0.6*Y=0.6

(1*X+0.3*Y=2.1)*2 pour simplifier avec celle du dessus:

0.2*X+0.6*Y=0.6

2*X+0.6*Y=4.2

On soustrait les deux équations:

(0.2-2)*X+(0.6-0.6)*Y=0.6-4.2

-1.8*X=-3.6

X=-3.6/-1.8

X=2 donc la concentration de A dans S est de 2*15 donc 30mmol/L

 

Puis on calcule B en remplaçant X par 2: 0.2*2+0.6*Y=0.6

0.6*Y=0.6-0.4

0.6*Y=0.2

Y=1/3 donc la concentration de B dans S est de (1/3)*15 donc 5mmol/L

B faux et C vrai

 

Pour la D:

La DO dans la solution D est due à la DO de A et de B suivant leur concentration respective, on a alors:

0.2*2+0.6*1/3=0.6

0.4+0.2=0.6

0.2 correspond à la part de B dans S (=0.6) donc 0.2/0.6 ça donne 1/3 et non 2/3 donc D faux

 

Pour la E:

B précipite alors Do de B dans S est égale à 0 à 420nm

1*X+0=?

1*2=2 donc la DO de S quand B précipite est de 2 à 420nm

Donc E vrai

 

QCM 18 MARAICHER 2011

correction

 

B/ Alors il faut utiliser la donnée racine de 10 = 3,16

DO (S) = - log (0,316) = - log (3,16 * 10-1) = - log (101/2 * 10-1) = - log (10-1/2) = 0,5

Vrai

 

C/ Le pouvoir rotatoire vaut -24°. Si c'était un mélange racémique, il n'y aurait pas de pouvoir rotatoire.

Faux

 

D/ D'après les données, tu sais que 10 mmol/L de M ont un PR de 80°. Donc 10 mmol/L de M* ont un PR de -80°

Donc 1 mmol/L de M a un PR de 8° et 1 mmol/L de M* a un PR de -8°

 

Il faut ensuite trouver la concentration de M + M* dans S :

D'après la A/ tu sais que 10 mmol/L donnent une DO de 1

La solution S a une DO de 0,5 donc la concentration vaut 5 mmol/L

 

Puis tu vérifies que la proposition est juste (c'est le plus simple) :

Il y aurait 4 mmol/L de M* (donc 1 mmol/L de M pour arriver à 5)

Tu fais donc 4 x -8° + 1 x 8° = -32° + 8° = -24°

Vrai

 

QCM 20 MARAICHER 2011

 Soit un projecteur de diapositives constitué d'un projecteur lumineux, d'une lentille et d'un écran. La diapositive (2 cm x 2 cm) est placée entre le projecteur lumineux et la lentille, à 4 cm à gauche de celle-ci. L'écran est placé à 4 m à droite de la lentille. L'image projetée sur l'écran est nette. Le flux lumineux sortant du projecteur est de 1000 lumen en l'absence de diapositive :

 

  1. A)  L'image obtenue sur l'écran est une image réelle et renversée.
  2. B)  Le grandissement de l'image obtenue est de -50.
  3. C)  La vergence de la lentille est de +25,25 dioptries.
  4. D)  L'éclairement moyen de l'écran est ≤ 250 lux.
  5. E)  L'éclairement moyen de la diapositive est ≥ 2,5.10lux. 

 

correction

 

B) Le grandissement: gamma =  OA'/OA = 4/-0,04 = -100
C) La vergence: V = 1/OF'

1/OF' = 1/OA' - 1/OA = 1/4 - 1/-0,04 = 25,25 D

D) on a 1000 lumen qui sortent de la lampe

l'écran fait 2 x 2 metres (car grandissement = 100 en valeur absolue)

1000 lumen  /  2x2 metres

= 250 luxsoit 2.5 x 10² lux

E) l'intensité est 10 fois supérieure pour la diapositive (cm vs m)

donc 2.5 . 10 lux

 

QCM 24 PURPAN 2012

Un chirurgien hypermétrope souhaiterait porter des lentilles de contact pour son travail. Il estime que pour travailler dans de bonnes conditions, il ne doit pas faire d'effort d'accommodation lorsqu'il observe un objet situé à 50 cm. Lorsqu'il n'est pas corrigé, le plan conjugué (virtuel) de sa rétine se trouve 25 cm en arrière du centre optique de son oeil. On se placera dans l'approximation des lentilles minces et l'on considérera que la vergence de la lentille de contact s'ajoute simplement à la vergence de l'oeil.

 

A. La correction devrait se faire au moyen d'une lentille convergente

B. La distance focale de la lentille correctrice serait de 0,5 mètre

C. La distance focale de la lentille correctrice serait de 1/6e de mètre

D. On peut conclure que ce chirurgien est presbyte

E. S'il portait ces lentilles au travail, il ne pourrait plus voir nettement à l'infini, même en accommoda

 

correction

 

 B et C, tu as la phrase de l'énoncé qui te dit que l'on considère que la vergence de la lentille de contact s'ajoute simplement à la vergence de l’œil. On va donc raisonner en termes de vergence.

 

On doit d'abord commencer par corriger l'hypermétropie. L'hypermétropie est un défaut de vergence. On te dit que le conjugué de la rétine du chirurgien se trouve à 25cm en arrière du centre optique de son œil, il a donc un défaut de vergence qui vaut :1/0,25 = 4 dioptries. (il faut faire attention à toujours convertir en mètres)

 

Ensuite, le chirurgien veut voir à 50cm sans accommoder, il faut donc rapprocher le conjugué de sa rétine à 50cm. Pour cela, il faut une vergence de 1/0,5 = 2 dioptries supplémentaires.

 

Tu ajoutes ces résultats, la lentille correctrice doit donc avoir une vergence de 6D ce qui correspond à une distance focale de 1/6e de mètre.

L'item B est donc faux et le C vrai.

 

QCM 24 RANGUEIL 2012

Un bijoutier et son assistant travaillent alternativement sur le même établi. Les travaux de précision s'effectuent sous une loupe convergente de 4,5D à hauteur réglable. La distance oeil - objet est de 50 cm et les 2 artisans cherchent chacun un réglage leur permettant de travailler sans accommoder. Le bijoutier à une myopie de 1D alors que son assistant est emmétrope.

 

     A - Dans les 2 cas, l'image de l'objet au travers de la lentille se trouve au niveau du punctum remotum de l'artisan.

     B - Dans les 2 cas, l'image de l'objet au travers de la lentille se trouve au niveau de l'oeil de l'artisan.

     C - L'assistant doit placer la lentille à 2/9ème de mètre de l'objet.

     D - Le patron doit placer la lentille à 1/4 de mètre de l'objet

     E - Le patron doit placer la lentille à 1/6ème de mètre de l'objet.

 

Selon le corrigé, les réponses correctes sont A, C et E

 

correction

 

On veut que l’image de l’objet soit au niveau du punctum remotum de l’artisan. Or il est myope de 1Dioptrie. On peut donc calculer la distance à laquelle se situe ce punctum remotum :

PR= 1/Degré de myopie=1/1=1m.

Le punctum remotum est à 1m de l’œil, on veut donc que l’image soit à 1m de l’œil.

On sait que la vergence de la lentille est de 4.5D donc 1/OF’=4.5

Si on part de la proposition pour vérifier qu’elle est juste, donc si OA=1/6m :

On a : 1/OA’=1/OA+1/OF’

=-6+4.5

=-1.5 donc OA’=-1/1.5=-2/3

Or on veut que l’image soit à 1m de l’œil. Donc la distance œil-lentille est de 1/3m. (OA’ + 1/3=1m)

On vérifie maintenant que l’œil est bien à 50cm de l’objet :

Distance œil-lentille + lentille-objet = 1/3 + 1/6 = ½ = 50 cm. C’est bon !

Pour l’item D, on remplace 1/6 par ¼ et on trouve OA’=2m  C’est déjà trop loin de l’œil (> à la distance œil-image voulue qui est 1m)

 

RMN

 

QCM 10 du poly de RMN

 

Soit une population de protons soumis à un champs magnétiques statique de 3T. Une impulsion de radiofréquence de champs magnétique égal à 3,14.10^-3 T provoque une bascule de 180° de l'aimantation résultante.

 

A. La fréquence de Larmor est de 127,8   VRAI

B. La fréquence de l'onde radiofréquence est de 63,9 MHz      FAUX

C. La fréquence de l'onde radiofréquence est de 127,8 MHz    VRAI

D. La durée de l'impulsion est égale à 6µs      FAUX

E. La durée de l'impulsion est égale à 3,7 µs    VRAI

 

correction

 

D/E ) Gamma est une constante (le raport gyromagnétique de l'hydrogène : 0.27), B est la valeur de ton champs donc 3T, DeltaT la durée de ton impulsion, et ton angle est de 180° soit pi radiant, avec Gantet pi vaut 3 au lieu de 3.1416 donc DeltaT=Angle/(gamma*B ), or angle=B=3 donc deltaT=1/gamma=1/0.27=3.7

 

(je ne sais pas si ton gamma donné dans le formulaire ou à apprendre est bien 0.27 et non 270, attention aux unités, tu as aussi la possibilité d'utiliser gamma/2pi, pareil attention aux conversions)

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...