Jump to content
matt

Et toi ? T'en penses quoi ? #1

Recommended Posts

Posted (edited)

Salut à tous ! ? 

Alors comme tout le monde je me pose souvent, tout l'temps, beaucoup (trop) de questions et la plupart du temps je trouve pas vraiment de réponses. Alors, aujourd'hui j'ai décidé de faire appel à vous, futurs professionnels de la santé. D'une part je trouverai peut-être réponse(s) à mes questions, et puis c'est intéressant de partager nos points de vue.

Donc, en ce moment la question qui me turlupine c'est Les métiers de la santé et les nouvelles technologies : les limites ? les avantages ? le futur ?

 

Bien... que faut-il penser de la place, de plus en plus importante, que prennent les nouvelles technologies de nos jours dans les métiers de la santé ? 

La question de la télé-médecine : solution pour les déserts médicaux ? menace pour la profession ? véritable solution ?

La question de l'intelligence artificielle : des applis capables de poser des diagnostics à la place d'un dermato / le métier de radiologue en danger avec les I.A de plus en plus performantes ? 

Mais la médecine, et le domaine de la santé en générale s'est développé avec la technologie, à l'image de la chirurgie robotique et du magnifique Da Vinci dont dispose le CHU de Toulouse, et manié avec précision par le Dr.Doumerc (j'avoue les vidéos d'opérations où l'Homme et la machine travaillent main dans la ma... pince ? ça me fascine ?) 

Puis, on pourrait aussi parler de la mise en place grandissante dans les hôpitaux d'automates assurant la préparation des piluliers. Pour certains cela représente un gain de temps pour les infirmier.e.s, mais inquiète aussi d'autres qui craignent ainsi des pertes de postes (notamment chez les infirmier.e.s de nuit). 

Enfin bon vous l'aurez compris pleins de questions se posent et s'opposent. Alors les nouvelles technologies faut-il les craindre ou pas ? T'en penses quoi ?

Et n'hésitez par à exprimer vos craintes, vos souhaits à propos des métiers de la santé dans le futur !?

 

J'invite TOUT le monde, kiné, PACES, médecine, 2ème année, Pharma, Maïeutique, 3ème année ... bref tout le monde quoi (même Rangueil) à me donner leurs avis !

 

J'attends vos réponses avec impatience (entre deux QCM de génome) ?

 

Edited by matt

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ton sujet est littéralement génial il y a matière à s'entraîner à de la SSH cependant je n'ai vraiment pas le temps d'y répondre mais dans deux semaines je donnerais mon avis ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coucou ! J'adore les débats haha

 

Pour moi les nouvelles technologies c'est super, seulement si c'est fait pour aider l'Homme, pour lui faire gagner du temps, de la précision, ... Ce serait dommage d'avoir les capacités de créer des robots ultra-précis et de ne pas s'en servir !

C'est sûr que la médecine serait beaucoup moins développée si on ne disposait pas de la technologie, le Da Vinci que tu cite est un très bon exemple, s'il permet de faire des chirurgies moins invasives et mieux maîtrisées, pourquoi s'en priver ? Il ne faut pas oublier que le confort est primordial, donc si avec les nouvelles technologies on a le moyen de mieux maîtriser les interventions médicales et d'améliorer la qualité de vie du patient, c'est une très bonne chose. 

 

Mais il ne faut pas que ça instrumentalise la profession médicale qui est quand même une profession humaine : est-ce qu'on a vraiment besoin d'automates pour faire des choses que l'humain maîtrise ?

Tu cites la télé médecine. Certes, elle permet un meilleur accès aux soins, et pourrait aider le problème des déserts médicaux. Mais le contact humain disparaitrait ? Encore une fois, je trouve que c'est une pratique positive, mais il ne faut pas qu'elle remplace les actes médicaux en présentiel. 

L'intelligence artificielle ? J'y crois pas trop, mais je ne suis pas assez renseignée là-dessus pour pouvoir avoir un avis objectif. 

 

Dans tous les cas, la médecine change, les technologies se développent, sont de plus en plus précises, et prennent de plus en plus d'importance. Ça, on ne peut pas le nier. Et c'est pas forcément négatif, mais je pense qu'il faut que ça soit mesuré et que ça ne supplante pas les professions médicales qui sont basées sur le contact humain, et non des consultations à la chaîne, déshumanisées... 

 

 

C'est un très bon sujet et il a des millions d'aspects différents, ça fait réfléchir ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut Salut ! ?

 

Tout d'abord merci @Luciférine pour ta superbe réponse ! ?Je suis bien d'accord avec toi, il faut toujours remettre l'Humain au centre dès lors qu'on s'attaque à ce genre de questions vis-à-vis de la technologie, et d'autant plus quand on s'intéresse au domaine de la santé. 

 

Elle est bien là la question : pourquoi mettre en place ces automates ? Alors les industriels qui les fabriquent disent que ça réduit ainsi l’erreur humaine (bien que sur le terrain nombreux sont les infirmier.e.s qui relatent les erreurs des automates et sont ainsi contraint.e.s  de revérifier les piluliers derrière, le comble ! ^^). Puis dans la face cachée du problème (pas si caché que ça au finale) on estime que ça permettrait des faire des économies et réduisant le nombre de postes, mais bon là on rentre plus dans la politique/économie et on s'éloigne du sujet (puis pour être honnête la politique m'intéresse assez peu, et je m'y connais aussi trop peu pour en parler haha). 

 

Quant à la télé-médecine je suis assez d'accord avec toi, mais c'est vrai que j'ai du mal à savoir quoi en penser réellement. Pour certaines consultes où c'est techniquement possible de se faire, à distance et que ça permet de dépanner pourquoi pas ?! Mais après j'ai peur que ça tourne un peu comme les Resto du coeur dans le sens où ça a été crée pour dépanner à la base et faire face à un problème à un instant T selon Coluche mais malheureusement aujourd'hui si les Resto du Coeur sont encore aussi actifs c'est que le(s) problème(s) n'ont toujours pas été réglés ; et c'est justement ça que je crains c'est que la télé-médecine dans le futur ne prenne de plus en plus de place et finisse par "s'installer" ... (et le problème des déserts médicaux n'aura toujours pas été réglé)

 

Puis à propos de l'IA je te conseille de lire ça c'est super intéressant !

L'IA est déjà très présente en radiologie, elle sert aujourd'hui principalement de relecteur. A l'image du CAD pour (toujours pareil) diminuer l'erreur humaine et isl l'expliquent très bien dans l'article, est primordiale dans la détection des cancers du sein par exemple. Mais les radiologues craignent que dans le futur que l'IA n'ait plus son rôle seulement dans la relecture mais aussi dans la prise de décisions 

 

Et pour finir j'adhère totalement à ta conclusion hehe ! Encore merci et bonne journée à toi ?

 

(Y a pas de soucis @Vésale j'attends ça avec impatience ? )

Edited by matt

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour la partage de l'article, je le lirai dès que j'aurai un peu plus de temps ! 

 

Je suis d'accord avec toi sur ce que tu dis, ton point de vue est très intéressant (et moi non plus je ne m'aventurerai pas sur des débats politiques parce que je ne suis pas assez calée dessus pour avoir un avis assez construit) ? 

 

Bon courage pour la dernière ligne droite ?:purps:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh ! Merde c'est un très bon post ou j'ai envi de faire un gros pavé comme réponse et bien tu l'auras dans 2 semaines après les concours ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut à tous, 

 

Bonne initiative je trouve, on connait tous ce moment où ton cerveau n'est pas d'accord avec le concept des révisions et ne fait que se poser des questions de ce genre. Pour suivre les deux points qui articulent le débat :

 

La télé-médecine : Dans un premier temps je pense qu'il faut quel 'on fasse très attention à avoir un avis objectif et pas pervers de par notre statut d'étudiant en santé. Il faut se placer du coté du patient et pas nécessairement du coté du médecin. Après tout, n'est-il pas meilleur de sauver des vies plutôt que de voir quelques emplois disparaitre ? Ceci étant dit, je suis pour la télé-médecine sous certaines conditions. La première consultation ne doit pas se faire par télémedecine de toute évidence, il faut apprendre à connaitre le patient. Les consultations de suivis pourraient être effectuées par télé-consultation, et je pense que cela serait une bonne idée que ça soit proposé par le médecin et non demandé par le patient. Selon la relation de confiance que le médecin pense entretenir avec son patient, il pourra juger ou non de la pertinence d'une consultation à distance (si la relation patient-médecin est mauvaise, on peut craindre que le patient en dise moins à son médecin, par peur, réserve qu'il le ferait en consultation normale, où la présence physique et le comportement joue un rôle). Cela peut etre aussi utile pour certaines urgence je pense. Le patient rural devrait être en capacité d'appeler rapidement un médecin local pour commencer une prise en charge, les premiers gestes tout en se rendant à l'hopital, parfois à plusieurs heures de route. Dans certains débats, il est aussi question de la présence d'une infirmière ou d'un infirmier sur les lieux lors de la consultations, par exemple pour fournir des informations supplémentaires au médecin distant (constantes vitales, gestes de soin etc.). A mon sens c'est une bonne chose si cela ne contraint pas trop l'infirmière ou l'infirmier dans son emploi du temps. Avec cette participation, vient le problème de la dualité du dialogue qu'il y aura/devrait/pourrait avoir entre médecin-patient et médecin-infirmier. Ex : si découverte par l'infirmière d'un Ganglion de Troisier augmenté (signe de cancer abdominal), comment passe-t-elle l'information au médecin sans inquiéter directement le patient, et comment le médecin réagit à cela ? On n'annonce pas une mauvaise nouvelle de la sorte (même si des examens complémentaires sont requis) par vidéo interposée.

 

L'intelligence artificielle : Alors la pour le coup c'est un peu plus mon domaine. Déjà pour faire un débat là-dessus je pense qu'il est important de dresser un bref tableau de ce que nous sommes capable de faire aujourd'hui. Je ne sais pas si c'est du à une représentation complexe de l'intelligence artificielle par la population ou juste à une deconnexion avec les organismes de recherche mais globalement on est bien plus avancés qu'on ne le croit (en tout cas en terme d'applications médicales). On en est pas encore à faire des robots avec des sentiments et assez de curiosité pour y croire (je reviens là dessus après). Non aujourd'hui on est capable de battre nimporte quel médecin en terme de diagnostic du cancer (depuis de nombreuses années, grâce à Watson, de IBM). Sur son propre ordinateur on est capable, avec quelque donnée, de faire un algorithme prédisant à 99% le carcatère bénin ou malin d'une tumeur. Des algorithmes permettent une optimisation des traitements hallucinante, qu'aucun Homme ne pourrait calculer de lui-même. On est capable de modéliser le système de la vision avec un ordinateur, on essaye de faire la même chose pour le système du langage (#PubPourMonStageDeM1). Pour ce qui est de l'analyse des radios, on fait aussi de gros progrès, et cela devient très utile pour automatiser certaines taches (délimitation d'une tumeur, localisation de structures etc.). Pareil, cela ne demande pas beaucoup de puissance, c'est faisable sur un ordinateur domestique et quelques données. Je ne classe par les robots comme le Da Vinci comme de "l'intelligence artificielle" (au passage je déteste ce terme, je le trouve plein de mauvais sens), c'est simplement un outil supplémentaire plus performant (comme l'est le bistouri électrique pour certaines manoeuvres comparé au bistouri froid). Et c'est une très bonne chose d'avoir une collaboration entre ingénierie et médecin de la sorte. Aussi, pour revenir à "l'intelligence artificielle", dire qu'elle remplaçera la médecine serait réduire cette dernière au diagnostic et à un peu de prise en charge, ce qui est faux. Il faudra à mon avis énormément de temps pour considérer une intervention humaine égale à une robotique. Le patient contemporain préfère être soigné par un médecin, celui-ci étant aidé par des machines ou non. Par exemple, le patient préfèrera la prédction diagnostic d'un robot que l'on sait à 99% à celle d'un médecin, d'environ 85% disons. En revanche, je pense qu'il préfèrera être traité et soigné par le médecin plutot que par le robot. La médecine n'est pas encore une usine du soin, mais une discipline humaine, une entraide. 

Qui plus est beaucoup de ces outils sont déjà en utilisation et l'on est capable de faire énormément de chose de nos jours. un autre exemple que j'ai en tête d'une application un peu différente de l'intelligence artificielle. Un thésard à l'Université d'Oxford travaillle sur un programme informatique qui analyse la voix en temps réel des personnes appelant les services d'urgences dans un état suicidaire (comme le 12 ou le 911). Au bout de quelque seconde, l'algorithme tente de donner un chiffre, allant de 1 à 7 proportionnel au risque que cette personne passe à l'acte. La personne des services d'urgences peut alors adopter la conduite appropriée. Ici on a pas affaire à quelque chose qui empiète mais plutot quelque chose qui augmente la médecine, ce qui est tout aussi intéressant.

 

Pour revenir sur les robots curieux, émotionnellement actif etc. il existe un test très célèbre, celui de Turing (je vous invite à aller chercher sur le net), qui permet de déterminer si une forme d'intelligence est présente chez le robot. Il existe de nombreuses variantes, de mon point de vue, je pense que lorsqu'un robot aura passé le test de Turing complet (donc en prenant en compte l'apparence, etc) on pourra peut-être commencer à effleurer le concept d'intelligence artificielle.

 

Voilà mes modestes réflexions, pardon pour les fautes, un peu la flemme de me relire j'avoue ? 

 

Au plaisir et bonnes fêtes :tat:

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Wahou épatant @MrPouple ! J'ai tout bonnement été pris par ton message passionnant, notamment la partie sur "l'intelligence artificielle" que j'ai trouvé très pertinente. Et je suis donc allé me renseigner sur le test de Turing (que je connaissais de nom mais sans mettre jamais réellement penché sur le sujet) et j'ai trouvé ça super intéressant ! Je te remercie d'avoir pris de ton temps pour partager ton point vue et tes connaissances sur le sujet , d'ailleurs c'est super d'avoir eu l'avis d'un année sup qui plus est en cursus recherche :D

 

Merci @Luciférine bon courage et m**** pour le concours ! ?

 

Alors à dans deux semaine @Le_Nain ? 

Edited by matt

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

je reviens après la guerre (et l'abandon de ce post) pour vous partager ce super documentaire (qu'importe n(v)otre avis sur le sujet, force est de constater que l'Espagne a toujours un pas d'avance dans les questions sociales, volonté, éthique et surtout en terme de mentalité sur ces sujets ; du moins les débats sont ouverts et les gens sont moins austères qu'ailleurs...). Je trouve que c'est intéressant notamment par rapport au cours de bioéthique et biodroit, puis c'est une autre approche que les innombrables textes de lois qui nous sont proposés en guise de cours par Mme T.  

 

(spéciale dédicace aux futurs chir qui verront ça, j'espère que vous aussi vous aurez l'occase d'opérer sur un fucking piano à queue ?

 

 

Edited by matt

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...